Qu'est-ce que l'andouillette ?

Crédits photo : Élodie Lachâtre – OxaliStudio

Une spécialité salée typique en Aveyron

 

Quelle différence entre l’andouille et l’andouillette ?

Tout d’abord ne pas confondre l’andouille et l’andouillette même si elles ont deux points communs. Elles appartiennent à la famille des charcuteries et elles sont réalisées à partir de tripes de porc embossées dans un boyau. Mais la similarité s’arrête là ! Car l’andouille se déguste froide, coupé en rondelle, comme un saucisson alors que l’andouillette se mange chaude cuite au four, au barbecue ou à la poêle.

 

Quelle est l’origine de l’andouillette ?

Il est très difficile de retracer l’origine de l’andouillette, car elle a énormément évolué avec le temps, même la recette a longtemps fluctué. Avant la crise de la vache folle, l’andouillette était principalement réalisée à partir de fraise de veau. À partir de 1990, la fraise de veau a été remplacée par des éléments du tube digestif du porc. En 2015, l’utilisation de la fraise de veau a de nouveau été autorisée et celle-ci réapparait petit à petit dans la fabrication de l’andouillette.

L’andouillette s’achète exclusivement cuite (sauf très rare exception). C’est un produit que vous retrouverez exclusivement en France, car on l’exporte très peu.

 

Comment est-elle préparée ?

Il est vrai que son goût et son odeur très particulière et prononcée peuvent surprendre. Mais l’andouillette n’est pas seulement constituée d’abats de porc ou de veau, elle est préparée avec des aromates, des épices, des condiments et du vin. La recette peut varier selon les régions, la plus connue des andouillettes est bien sûr l’andouillette de Troyes.

 

Pour goûter l’andouillette, commandez-là vite sur notre site, onglet spécialités salées